Fandom

Wiki League Of Legends

Riven/Historique

< Riven

1 262pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Champion Historique Stratégie Skins & Faits Divers

HistoireModifier

À Noxus, tout citoyen peut accéder aux plus hauts postes de pouvoir quels que soient sa race, son sexe ou son statut social. On ne prend en compte que la force. C'est dotée d'une implacable foi en cet idéal que Riven a lutté pour la gloire. Elle a rapidement montré des talents de soldat, maîtrisant les plus lourdes épées dès l'âge de huit ans. Comme guerrier, ses talents étaient incontestables, mais c'est dans ses convictions que se trouvait sa véritable force. Elle participait aux combats sans que le doute ne pénètre son esprit. Pas d'hésitation morale, pas de crainte de la mort. Riven est devenue primus inter pares, le symbole le plus accompli de l'esprit de Noxus. Elle témoignait d'une telle passion que le Haut commandement noxien lui fit présent d'une épée de pierres runiques forgée et enchantée par les sorciers de Noxus. L'arme était plus lourde qu'un bouclier et presque aussi large. Pour elle, l'idéal. Peu après, elle fut affectée à Ionia au sein des forces d'invasion de Noxus.

Commencée en guerre, l'opération se mua en extermination. Les soldats noxiens suivirent les terrifiantes machines de guerre de Zaun qui semaient autour d'elles la mort et le carnage. Ce n'était pas la gloire qu'espérait Riven. Les nobles combats pour lesquels elle avait été formée. Elle suivit les ordres de ses supérieurs, achevant sans pitié les derniers survivants ennemis. Tandis que l'invasion se poursuivait, elle comprit que le but n'était pas de réformer la société ionienne mais de l'éliminer. Au cours d'un terrible combat, l'unité de Riven fut encerclée par les forces adverses. Leurs appels à l'aide ne furent suivis que d'un barrage biochimique lancé par SingedPortrait.png Singed. Riven vit tomber autour d'elle les soldats d'Ionia et Noxus, réunis dans un destin macabre. Elle parvint à échapper au bombardement, mais elle ne put jamais l'oublier. Considérée comme morte par Noxus, elle prit l'événement pour une occasion de refaire sa vie. Elle brisa son épée, rompant tout lien avec le passé, et s'imposa l'exil ainsi qu'une longue quête de purification.

« Il est un lieu, entre guerre et meurtre, où notre démon est tapi. »

Jugement de la LeagueModifier

Candidat : Riven

Date : 9 Septembre, 21 CLE

OBSERVATION

Riven semble porter un poids invisible. Seuls quelques restes témoignent de l'armure noxienne qu'elle portait autrefois. Et son épée brisée paraît déjà si imposante qu'il est difficile de concevoir la taille qu'elle aurait pu avoir, entière.

Elle semble porter en elle les échos de combats passés. La guerre fait rage dans ses yeux, crépite dans ses poings, se répand sous ses pas. Elle ne l'abandonne jamais. Elle s'y love encore, elle l'épouse toute entière, alors qu'elle pousse les portes de marbre.

RÉFLEXION

Riven laissait filer ses doigts sur les runes de son épée ; elle ne pouvait plus retenir ce réflexe devenu machinal. Ses pensées ne quittaient jamais un domaine : celui d'obscurs souvenirs. Elle serra les dents. Qu'y a-t-il de plus acéré, de plus blessant que la culpabilité qui ronge un esprit vagabond ?

Elle tressaillit sans le vouloir alors que se matérialisait devant elle le spectacle de sa mort.

Une brume humide recouvrait honteusement le sol de la vallée, un voile vain posé sur les horreurs qu'elle portait désormais. Mais aucune brume ne pouvait dissiper la puanteur étouffante dans laquelle baignait tout entière la lande ionienne. La mort s'était invitée sur l'île ténébreuse et, le temps passant, elle se glissait dans chacun de ses recoins. Riven ne trouvait plus guère de surprise dans cette désolation, si bien qu'elle l'ignorait involontairement.

Le crépuscule tombait quand la compagnie commença enfin sa marche, imprégnant de ses bottes le sol répugnant. Les bottes de Riven, elles-mêmes, gagnaient à chaque pas la teinte sombre et terreuse de la boue. Elle eut un haut-le-cœur quand elle comprit que ce n'était pas de l'eau qui rendait le sol humide.

Elle essaya de ne plus y penser. D'autres camps, d'autres brumes, d'autres mares de boue l'attendaient ; elle pourrait y réfléchir une fois que tout serait terminé. « Toujours rester concentré, répétait sans cesse son instructeur. Il se passe plein de choses au milieu du combat, mais on ne peut en faire qu'une à la fois. »

Et pour le moment, cette chose était la marche.

La compagnie Fury avait marché des jours et des jours pour rattraper le reste du 42e pavillon et la progression derrière le carnage provoqué par les Fondeurs zauniens était, pour ainsi dire, pénible. Il n'existe pas de guerre propre, mais nul ne pouvait rester insensible aux énormes pertes civiles. Le Haut commandement avait sans doute espéré que les Ioniens, pacifistes dans l'âme, se prosterneraient bien vite devant la puissance militaire écrasante de Noxus. Ils durent faire face à une résistance aussi violente qu'acharnée. Les Ioniens avaient beau se prétendre pacifistes, ils n'hésitaient visiblement pas à se salir les mains.

Riven était impressionnée.

C'était un spectacle des plus sordides. La Vallée du cœur était l'un des rares chemins par lequel les Fondeurs pouvaient traverser les collines du nord Shon-Xan. Ce matin-là, les Ioniens avaient tenté un dernier assaut, espérant bloquer, ou tout du moins ralentir, les machines de la mort de Zaun. Ce fut l'histoire d'une défaite annoncée. Noxus n'avait engagé le combat que contre la moitié des troupes qu'ils avaient prévues et des contre-mesures furent décidées bien en amont de l'arrivée des Fondeurs au point de passage. Pourtant, même s'il s'agissait d'une résistance modeste, Riven n'en restait pas moins étonnée par le nombre de morts qui portaient l'uniforme noxien.

Un ou deux jours plus tôt, les équipes de nettoyage noxiennes avaient précisément réclamé des renforts.

L'attention de Riven fut soudain portée vers des bruits de pas de plus en plus proches. Quelqu'un s'approchait du groupe, droit devant eux. Riven leva bien haut son épée, signifiant à la compagnie son arrêt, se rendant invisible derrière elle. C'était l'archétype de l'arme noxienne, faite pour inspirer la crainte à sa simple vue.

Une silhouette se découpa dans la brume. C'était une fille, à peine plus âgée que Riven, qui marchait maladroitement. Ses vêtements étaient déchirés et couverts de sang. Quand elle aperçut la compagnie, elle ouvrit grand les yeux.

« Non, non, non, murmura-t-elle. Par pitié non. » Elle tomba à genoux et commença à pleurer.

Riven donna l'ordre à deux de ses hommes d'aller l'achever. Depuis plusieurs semaines déjà, ses hommes avaient eu à s'embarrasser plus d'une fois de ces civils récalcitrants. Ils avaient été entraînés à tuer des soldats en combat, non à abattre des innocents qui par malheur se trouvaient là. Ionia n'avait même pas d'armée. Seuls les forts survivent, se souvint Riven.

Les deux soldats arrivèrent à portée de la fille et se placèrent de chaque côté, espérant mutuellement que l'autre s'exécute le premier. Riven était sur le point d'intervenir quand, soudain, la fille fit un geste rapide et une fumée rouge se répandit devant elle. Comme frappés de plein fouet, les deux soldats s'effondrèrent au sol, morts.

« Une embuscade ! » Son appel, malheureusement, fut étouffé par les hurlements de ses hommes. Tout autour d'eux, les cadavres semblaient se relever, arme à la main, et se jeter tête baissée dans leur direction. Mais ce n'étaient pas des cadavres. Ils étaient bien vivants, et plus déterminés que jamais. Riven repensa au compte-rendu du précédent combat : ils n'avaient combattu que la moitié des troupes prévues.

C'était un piège. Les Ioniens avaient tout prévu dès le départ.

Le garde à l'arrière de la compagnie tomba. Riven hurla à ses hommes l'ordre d'adopter une formation défensive. Elle devait prévenir l'armée restée en arrière. Elle arracha une fusée de détresse à sa ceinture et la tira dans le ciel devenu noir. La vallée entière fut illuminée par une pâle lumière verte.

L'un des Ioniens se jeta sur Riven. Elle souleva brutalement son épée, le tranchant littéralement en deux. Les Ioniens avaient certes l'avantage, mais Riven n'était pas du genre à se rendre. Ils n'auraient pas mérité leur victoire tant qu'elle ne serait pas tombée. Seuls les plus forts survivront.

Les derniers soldats noxiens qui l'accompagnaient resserrèrent leurs rangs jusqu'à se trouver dos contre dos. Plus de la moitié de la compagnie était morte ou agonisante. Les Ioniens prenaient désormais leur temps, celui de savourer cette lueur de désespoir dans les yeux des Noxiens.

Ils étaient maintenant encerclés et en infériorité numérique. Les soldats avaient perdu tout espoir. Les Ioniens, eux, laissaient déborder leur rage. Riven osa se demander le temps qu'ils avaient pu passer, allongés au milieu de leurs amis morts, en attente de ce moment. Elle serra les doigts autour de son épée. Elle savait que c'était elle qui allait mettre un terme à cette situation.

Soudain, une sphère de lumière explosa à dix mètres devant elle, projetant les Ioniens en l'air. Riven se retourna, cherchant l'origine de la déflagration, mais une nouvelle explosion se produisit juste devant le petit groupe. Ses oreilles sifflaient et elle n'entendait plus que les pulsations de son cœur. Les Noxiens autant que les Ioniens étaient plongés dans le chaos ; certains se battaient, d'autres fuyaient, d'autres encore... empêchaient leur peau de tomber.

C'est à ce moment-là qu'elle comprit. Les Fondeurs étaient en train de leur tirer dessus.

Seuls les forts survivent, répéta-t-elle machinalement, mais cela n'avait ici plus aucun sens. Personne n'allait survivre. Les Ioniens auraient dû remporter ce combat, mais ils allaient désormais tous mourir ensemble. En quoi était-ce digne des pratiques de Noxus ?

Alors qu'elle fuyait cette vallée maudite, les explosions faisaient trembler le sol sous ses pieds. Les soldats, peu importe leur camp, succombaient à des blessures effroyables. Quelque chose avait changé en elle. Cette détermination qui la faisait se jeter, tête la première, au cœur de la bataille s'était évaporée et elle se sentait désormais perdue.

Le souvenir touchait à sa fin. Elle l'avait déjà ressassé de nombreuses fois, mais elle n'avait jamais réussi à comprendre ce qu'il s'était réellement passé ce jour-là. Elle ne comprenait pas pourquoi Noxus se reposait autant sur les horreurs techmaturgiques de Zaun plutôt que sur sa propre armée. Elle ne comprenait pas pourquoi elle n'avait pas décelé l'embuscade. Elle ne comprenait pas pourquoi elle avait survécu.

« Pourquoi veux-tu rejoindre la League, Riven ? » Derrière elle, la fille aux vêtements tachetés de sang se releva ; elle pleurait encore, mais sa voix semblait détachée.

« Ce n'est pas vrai », s'étonna Riven, alors que le décor autour d'elle se dissipait. Toute cette scène n'était qu'une illusion.

« Pourquoi veux-tu rejoindre la League, Riven ? »

« Qu'est-ce que vous... »

« Pourquoi veux-tu rejoindre la League ? » La voix s'impatientait.

« Je ne sais pas ! » Riven cracha, blessée que quelqu'un ait pu s'introduire dans son esprit. Elle avait vécu avec ce souvenir pendant des années, espérant ne jamais avoir à le partager. Elle prit une grande inspiration : « Autrefois, je me suis battue pour un idéal qui n'était qu'un mensonge ». Sa voix laissait entendre une blessure toujours ouverte. « J'aime encore Noxus, comme avant. Mais maintenant... je veux me battre selon mes propres convictions. »

« Quelle impression cela fait-il de partager ainsi ton esprit ? »

Riven réfléchit longuement à cette nouvelle question. Bien sûr, elle avait déjà voulu se confier à quelqu'un, pour alléger son insoutenable fardeau. Mais alors qu'elle avait pu raconter cette histoire, qu'elle avait même pu la montrer, la douleur était toujours là. Ce fardeau ne serait jamais que le sien, un récit qu'elle ne pourrait jamais partager.

« Que je le partage ou non, ça ne change rien ».

La fille disparut et Riven se retrouva seule à l'Institut. Son épée brisée luisait à côté d'elle. L'illusion était incroyablement réaliste, mais elle avait déjà oublié le poids de son épée quand elle était encore entière. Comme une réponse à ses pensées, une ligne de lumière sembla retracer l'ancienne forme de la lame. Cette vision la rassura. Elle n'était peut-être pas si perdue, finalement.

DialogueModifier

En sélection
  • Play  « Ce qui a été brisé peut être reforgé. »
Attaque
  • Play  « Il y aura eu tant de morts. »
  • Play  « Une attaque nécessaire. »
  • Play  « Ainsi soit-il. »
  • Play  « Ils sont allés trop loin. »
  • Play  « Pour ceux qui se sont perdus. »
  • Play  « Combattons la violence par la violence. »
  • Play  « Au nom du bien. »
Attaque pendant la durée de Riven Lamedel&#039;Exilée.png Lame de l'Exilée
  • Play  « Me voilà éveillée. »
  • Play  « Il n'y a pas d'autre choix. »
  • Play  « Ils doivent être punis. »
  • Play  « Assez discuté. »
  • Play  « Ils faut faire des sacrifices. »
Mouvement
  • Play  « J'ère depuis si longtemps. »
  • Play  « Que faut-il que je fasse ? »
  • Play  « Je n'ai pas perdu mon courage. »
  • Play  « Le fardeau du passé... »
  • Play  « Quel conflit nous attend ? »
  • Play  « Choisissez votre propre voie. »
  • Play  « J'ai du sang sur les mains. »
  • Play  « Apprenez de vos erreurs. »
  • Play  « L'épée est à l'image de son détenteur. »
Mouvement pendant la durée de Riven Lamedel&#039;Exilée.png Lame de l'Exilée
  • Play  « Je connais mon but. »
  • Play  « Tout est limpide. »
  • Play  « Il n'y a pas de place pour le doute. »
  • Play  « Fini d'hésiter. »
  • Play  « Droit devant. »
Blague
  • Play  « Ah, je savais que j'aurais dû prendre une garantie pour cette lame. »
Blague pendant la durée de Riven Lamedel&#039;Exilée.png Lame de l'Exilée
  • Play  « Ma patience a des limites, mais faut pas exagérer. »
Provocation
  • Play  « Une lame brisée suffira amplement pour vous battre. »
Provocation pendant la durée de Riven Lamedel&#039;Exilée.png Lame de l'Exilée
  • Play  « La rédemption n'est plus à votre portée. »
Rire

DéveloppementModifier

Aperçu du ChampionModifier

Annoncé par Average Gatsby.[1]

Riven Aperçu.jpg

Chez Riot Games, nous avons appris à être parés à toute éventualité. Prenez ce nouveau champion, par exemple. Riven, l'Exilée, vous prouvera qu'on peut avoir la classe avec une épée cassée.

Imaginez maintenant ce dont elle serait capable avec une arme en bon état... Vous pourriez bien le découvrir à vos dépens un jour !

Aperçu du GameplayModifier

Annoncé par Morello.[2]

Salutations, invocateurs !

Riven arrive bientôt et je voulais donc vous parler un peu de son gameplay et de ses mécaniques.

Riven est une combattante qui effectue des attaques combinées agressives pour décimer ses adversaires. Elle doit souvent se projeter en avant pour donner un grand coup d'épée et pourchasser les ennemis qui préfèrent fuir ou utiliser des attaques à distance. Ce style de combat en fait un personnage très agressif et très mobile.

Sa compétence phare est Ailes Brisées, une attaque en 3 parties qui lui permet d'avancer et de frapper les ennemis proches. Au troisième coup, Ailes Brisées provoque une nova, repoussant les ennemis proches. Effectuer l'enchaînement complet d'Ailes brisées est redoutable, mais les joueurs chevronnés de Riven pourront y intégrer la Décharge de ki pour infliger un bref étourdissement (avant de continuer à faire de gros dégâts) ou pourront se déplacer avec Bravoure pour trouver une meilleure position.

Son ultime est Lame de l'Exilée : elle reforme son épée brisée et retrouve son ancienne puissance, ce qui lui permet d'activer Taillade du Vent, une puissante onde de choc qui fend le vent pour aller frapper les ennemis hors de portée.

Nous avons hâte de sortir Riven car les jeux de combat nous ont beaucoup inspirés pour ce personnage, elle utilise des enchaînements pendant lesquels elle peut intercaler d'autres compétences pour modifier son timing ou ses effets selon ses besoins. Son style devrait beaucoup plaire aux joueurs agressifs qui aiment pouvoir réagir au quart de tour à chaque situation, pour infliger des dégâts ou profiter d'effets supplémentaires plus utiles.

Historique des Mises à JourModifier

RéférencesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard