Fandom

Wiki League Of Legends

Orianna/Jugement

< Orianna

1 246pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Jugement de la LeagueModifier

Candidat : Orianna

Date : 31 Mai, 21 CLE

OBSERVATION

Cet atelier est un vrai capharnaüm. Des pièces détachées sont éparpillées au milieu des outils. Çà et là, des matériaux ou des substances mystiques gisent à même le sol. Dans les coins moisissent les restes de repas à moitié terminés.

S'il y avait aussi des miroirs, Corin serait certainement effrayé par son propre reflet. Les cheveux ébouriffés, le regard égaré et les gestes frénétiques, il procède aux derniers ajustements de sa nouvelle création. Une création belle et complexe, réplique mécanique d'une jeune fille.

Il ne lui reste désormais plus que la vie. Mais l'ensorcellement d'un mécanisme à mouvement perpétuel est une manœuvre purement théorique. Avant Corin, personne n'avait réussi à toucher ce rêve d'aussi près. Délicatement, il retire la machine de son fluide catalyseur. L'énergie qui l'imbibe palpite. Alors qu'il lui insuffle cette énergie, un immense sourire traverse son visage. La réaction est immédiate.

Les rouages à l'intérieur de la jeune fille mécanique commencent à tourner, très lentement d'abord. Alors que la vie gagne chaque partie de son corps, sa création est traversée de secousses. C'est comme si un mort revenait de son dernier souffle.

La larme à l'œil devant ce spectacle, Corin serre contre lui la photo d'une petite fille.

RÉFLEXION

La demoiselle mécanique n'était pas la première créature artificielle à pénétrer dans l'Institut de la guerre. Quelques années plus tôt, le Golem de vapeur faisait de même. Mais il y avait chez Blitzcrank quelque chose de noble, une réelle impression de vie dans ses mouvements et ses expressions.

Cette chose, elle, semblait morte. On eut dit un automate qui feignait désespérément de vivre. L'effet produit était perturbant.

L'invocateur senior Montrose commença à examiner cette chose qui se présentait sous le nom d'Orianna. Dans un geste humainement impossible, elle attrapa l'énorme clé sur son dos et la remonta. En vérité, son visage n'était pas dénué d'expressions, celles-ci étaient simplement fausses. Dans chacun de ses mouvements quelque chose semblait anormal, mais pas assez non plus pour la déclarer totalement inhumaine.

Et il y avait cette sphère. On aurait pu la comparer simplement à un animal de compagnie, mais leur relation était plus fusionnelle que cela. Elle tenait bien plus de la symbiose. La sphère était une boule en lévitation aux nervures symétriques, parcourue par ce qui ressemblait à de l'énergie techmaturgique. De temps en temps, un œil mystérieux fixé à une tige en sortait pour examiner les alentours.

« Je souhaite devenir champion. Ce sera amusant », prononça Orianna avec une voix plus ou moins comparable à celle d'un humain.

L'invocatrice Carin jeta un regard à Montrose. « Vous êtes sûr que ça va marcher ? »

Le corps d'Orianna pivota mais sa tête resta exactement dans la même position. « Absolument. Je serai un bon champion. »

Montrose prit la parole. « Orianna, avant de pouvoir vous accepter dans la League of Legends, nous devons explorer votre esprit. Nous nous demandions si vous aviez quelque chose qui s'y apparente. »

La fille mécanique pivota vers sa position initiale, sa jupe émettant un clic d'horloge. « Mon père dit que oui. J'ai un esprit. Explorez-le. Si la sphère est d'accord. » Celle-ci se manifesta par un cliquetis métallique mais ne sembla pas montrer d'hostilité.

Il y eut un souffle, comme une bourrasque de vent, puis l'obscurité, puis une nouvelle lumière. Une jeune fille était habillée comme une ballerine. Elle dansait devant des spectateurs. Elle était plutôt douée. Mais ce souvenir était sourd, dénué de toute émotion.

Les couleurs se dissipèrent. Elle était revenue dans l'Institut de la guerre.

« Ce sont vos souvenirs, Orianna ? » demanda l'invocateur senior Montrose.

La demoiselle mécanique se mit à rire. Un rire sans amusement. Un rire froid et mécanique. « Ce sont les souvenirs d'Orianna. Je suis Orianna. C'est ce que dit mon père. »

L'invocatrice regardait attentivement son supérieur, attendant son signal. Sans laisser transparaître le moindre doute, il hocha la tête. « Alors essayons de nouveau. »

Obscurité, lumière, couleurs. Autour, quelqu'un avait construit ce qui ressemblait à l'une des voies de la Faille de l'invocateur. La fille était plus grande et agile. Elle était visiblement en train de s'entraîner pour devenir champion. Devant elle se dressait une tourelle lourdement armée.

L'entraîneur borgne lui criait des ordres de sa voix rauque. « Allez, Orianna. Je vais t'apprendre à foncer sous une tourelle. J'ai un peu bridé sa puissance, mais si tu te fais toucher, tu vas quand même avoir mal. »

La fille sourit naïvement. Elle se prépara avec une gestuelle pleine d'aisance et de raffinement. Puis elle s'élança en direction de la tourelle, qui déchargeait son feu sur elle. Mais quelque chose ne tournait pas rond. Les tirs de la tourelle étaient étrangement puissants, à tel point qu'ils faisaient sauter le sol à ses pieds. Avec sa grâce naturelle, elle parvint à toujours les devancer d'un pas, mais les explosions se faisaient de plus en plus fréquentes. L'entraîneur martelait les commandes, essayant de désactiver le mécanisme en hurlant de toutes ses forces. Mais Orianna, trop absorbée par son exercice, ne prêtait pas attention à ses cris.

La première explosion retentit sous son pied, la projetant au sol. Sonnée, elle tenta de se relever. La deuxième explosion allait suivre de près. Elle essaya tant bien que mal de se remettre d'aplomb alors que du sang coulait de sa bouche. Après la troisième explosion, elle ne se releva pas.

Les couleurs se dissipèrent. Elle était revenue dans l'Institut de la guerre.

« Oui, je suis morte », avoua Orianna.

Carin, fidèle comme toujours à la procédure, répondit. « Nous sommes entrés dans votre esprit, Orianna. Quavez-vous ressenti ? »

La demoiselle mécanique émit un nouveau rire inhumain. « C'était amusant. J'aime les souvenirs. Et vous ? »

L'invocateur senior Montrose se racla la gorge. « Pourquoi voulez-vous rejoindre la League of Legends ? »

« Parce que je l'ai toujours voulu. Parce que mon père m'a conçue pour cela. Parce que la sphère est impatiente de jouer sur les Champs de justice. » Comme pour entendre sa réponse, elle se tourna vers la sphère, qui fut traversée par des étincelles d'énergie.

Montrose poursuivit. « Comprenez-vous bien les conditions que cela implique ? »

« Oui, répondit Orianna. Je me plierai aux règles de votre Institut. Je serai obéissante. »

La sphère produisit une vibration suivie d'un cliquetis. « La sphère aussi, ajouta Orianna. Elle sera une gentille sphère. »

Ne sachant comment réagir devant une telle situation, Carin resta silencieuse. Montrose, bien qu'un peu désemparé lui aussi, conservait son air autoritaire. « Alors vous serez champion, demoiselle mécanique. Nous allons nous en charger. »

Orianna réagit avec ce qui ressemblait à un cri de joie et prit la sphère dans ses bras. Un spectacle peu émouvant mais, par chance, aussi peu terrifiant.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard