Fandom

Wiki League Of Legends

Miss Fortune/Historique

< Miss Fortune

1 233pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Champion Historique Stratégie Skins & Faits Divers

HistoireModifier

Pour qui a le courage d'affronter les mers de Runeterra, posséder son propre navire est l'apogée du succès. Sarah Fortune, chasseur de primes respecté (certains diraient : légendaire) de Bilgewater, y est parvenue dès son seizième anniversaire. Sa réputation d'audace était sans équivalent. Aucune mission n'était trop difficile ou trop dangereuse, et elle savait jouer de ses deux pistolets (nommées Offensive et Outrance) sans rien perdre de son charme. Ses succès lui permirent d'acheter légalement son navire... non sans un petit marchandage de séductrice, bien sûr. Mais tout n'a pas toujours été rose pour Miss Fortune. Quand elle était jeune, les navires de commerce commencèrent à apparaître à l'horizon de sa terre natale, l'île de la Flamme bleue. Avec les routes commerciales vinrent les pirates, et les habitants eux-mêmes se livrèrent bientôt à une frénésie de pillage.

Un jour, la jeune Sarah, s'en revenant chez elle, entendit des cris et des coups de feu. La porte de sa maison était brisée, et elle vit sa mère, gisant dans une mare de sang. Un coup sur la tête lui fit perdre connaissance, sans qu'elle ait eu le temps de rien voir qu'un masque de pirate et une paire d'yeux rouges. Miss Fortune ne fait pas confiance aux pirates et se bat en permanence contre le célèbre GangplankPortrait.png Gangplank (le seul capitaine qui résiste à ses charmes) pour prendre la haute main sur les affaires de Bilgewater. Ses deux buts sont d'unifier les citoyens de Bilgewater en une société solide et indépendante, et de trouver le pirate qui a tué sa mère. Pour ce faire, elle est entrée dans la League of Legends en tant que champion, troquant ses aptitudes contre la richesse et l'influence qui l'aideront à accomplir ses buts.

Jugement de la LeagueModifier

Candidat : Miss Fortune

Date : 27 Juillet, 20 CLE

OBSERVATION

Miss Fortune marchait dans le hall avec grande ampleur, la même ampleur que son bustier avait déjà bien du mal à contenir. Elle se sentait toujours à l'étroit dans les bâtiments quand ceux-ci ne tanguaient pas au gré des vagues. Elle leva lentement le regard vers le plafond délicatement sculpté, mais cette merveille des plus grands artistes de Valoran n'était, pour elle, qu'un piètre substitut aux millions d'étoiles du ciel nocturne. Son indignation serait passée inaperçue si le mouvement de tête qui l'accompagnait n'avait pas été amplifié par l'immense tricorne ornementé qui témoignait de son statut de capitaine. Des mèches rousses par dizaines tombaient du chapeau et caressaient ses épaules telles des vagues sous le soleil couchant. Chacun de ses atouts attisait la séduction, une arme peut-être plus redoutable encore que les énormes tromblons dorés qu'elle portait fièrement à la hanche.

Elle traversa la salle avec détermination. À chaque pas sur les dalles du sol, les formes délicates de son visage frissonnaient dans un mouvement qui magnifiait plus encore sa beauté. Le premier anonyme venu aurait imaginé sans mal les nombreux regards qui, avant le sien, s'étaient détournés sur son passage.

Elle pouvait maintenant lire l'inscription devant elle : C'est en soi qu'est l'adversaire véritable.

Elle esquissa la pointe d'un sourire. Dans un mouvement gracieux, elle tira l'un des tromblons hors de son étui, le fit tournoyer avec assurance autour de son doigt et l'immobilisa, le canon pointé vers le mot « adversaire ». Elle ouvrit rapidement la bouche comme pour mimer la détonation, puis rangea son arme dans un éclair. Les choses sérieuses allaient commencer.

RÉFLEXION

Plongée dans l'obscurité, les mains posées sur les hanches, Miss Fortune battait du pied sur le sol. Une manœuvre bien juvénile. Elle ne pensait pas que la League utiliserait des gadgets aussi faibles qu'une fumée noire pour ses épreuves, et regrettait déjà d'avoir quitté son navire. Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, elle perdit pied. Elle tenta de se relever, mais une sensation étrangement familière venait de la saisir de tout son corps.

Elle tenta de crier, mais seules des bulles sortirent de sa bouche. De l'eau ? Elle battait des jambes, à la recherche d'un sol sur lequel poser les pieds. Loin au-dessus de sa tête, elle pouvait voir les reflets dansants de la surface. Elle se débattait avec fureur, mais la lumière du jour, étrangement, ne s'approchait pas. Elle continuait à cracher des bulles. Soudain, elle sentit quelque chose sur ses pieds. Malgré l'air qui s'épuisait dans ses poumons, elle baissa les yeux et comprit ce qui la retenait. Des algues robustes s'étaient enroulées autour de ses chevilles et la maintenaient avec une telle force qu'elles semblaient vivantes. Elle tenta de les arracher, mais rien ne semblait épuiser ces plantes visqueuses. Le temps lui était désormais compté, et Sarah Fortune ne pouvait plus que regarder les dernières bulles remonter librement, elles, tandis que l'eau salée s'engouffrait dans sa bouche. Alors que son regard se brouillait, elle se sentait en paix.

J'arrive, maman.

La douleur envahissait les membres de Sarah. Elle se mit à vomir un véritable torrent. Elle ouvrit finalement les yeux, pensant se vider de ses entrailles. Elle reprit ses esprits en voyant que ce qu'elle crachait n'avait pas la couleur viscérale espérée. Dans son champ de vision encore trouble s'entrelaçaient les mèches nombreuses de ses cheveux ébouriffés. Du sable se glissait autour de ses doigts. Elle venait de comprendre : elle était à genoux, mains à terre sur la plage, et ce qu'elle venait de recracher n'étaient pas ses boyaux, mais de l'eau de mer glaciale. Ses poumons l'imploraient de prendre une grande respiration avant d'expulser, une seconde fois, cette eau salée.

« Vous êtes en bien sale état pour une jeune dame. J'ai presque failli vous prendre pour un appât à requin. »

À ces mots, Sarah ne put rétorquer qu'un faible crachat d'eau saumâtre. Lorsqu'elle leva les yeux vers ce garçon en tenue criarde, elle tomba à la renverse. Elle n'aurait confondu ces cheveux onyx et ce sourire dédaigneux avec nuls autres, pourtant le garçon lui semblait trop jeune.

« Comment... »

« Vous avez de la chance. Moi, c'est des sirènes que je cherche. Autant dire que j'étais bien déçu quand j'ai vu vos jambes ».

Sa respiration, enfin, s'était apaisée. « Elles déçoivent peu de monde, d'habitude. »

« Elles sont bien jolies, c'est sûr, mais j'en ai vues de plus belles. »

Sarah se releva péniblement alors que ses vêtements trempés collaient à sa peau. « Il n'y en a pas de plus belles. »

Le garçon gloussa. « Quelle récompense je peux espérer pour un poisson dans votre genre ? »

« Un merci ? »

« J'accepte les remerciements, mais je n'appelle pas ça une récompense. » Il pointa sa tête du doigt. « Et ça ? »

Elle palpa rapidement ses cheveux jusqu'à ce que ses doigts attrapent un objet lisse. C'était un peigne nacré, taillé à partir d'une conque. Le peigne de maman ? Elle l'examina, l'air dubitatif, comme s'il venait d'arracher à son esprit un souvenir qu'elle pensait oublié. Elle ouvrit la bouche, mais avant même qu'elle ne puisse s'expliquer, le garçon s'était approché pour lui voler un baiser insistant. Le souvenir était maintenant vif, et la sensation tristement amère.

La plage, le garçon... le jour où sa mère est morte.

Elle avait quitté sa maison, égarée, les vêtements imbibés du sang de sa mère. Le corps en partie immergé, elle remarquait à peine les volutes rouge sombre qui émanaient du tissu et se mêlaient à l'eau. Elle plongea la tête sous la surface et hurla de toutes ses forces, comme si elle implorait son esprit de revenir à la raison. Sous l'écume des vagues, ses larmes rejoignaient l'eau salée ; ou peut-être était-ce cet océan qu'elle venait de pleurer.

Ce jour-là, le garçon l'attendait au bord de l'eau. En d'autres circonstances, elle se serait demandée depuis combien de temps il se trouvait là et aurait même rougi. Là, elle le regardait simplement, sans réfléchir à la raison de sa présence. Elle le voyait remuer les lèvres, mais n'entendait pas le moindre mot. Finalement, il s'avança jusqu'à elle, au milieu des vagues, et l'embrassa ; elle se laissa faire, submergée par ces émotions contradictoires.

Il se releva en ricanant, le peigne dans la main. Un jour, il deviendrait un pirate sans pitié. Son larcin accompli, il s'éloigna en marchant d'un pas nonchalant sur le sable. Il se retourna une seule fois et lança fièrement, en brandissant le peigne : « Viens donc le chercher ! » Dans un dernier éclat de rire, il disparut derrière des voilures noires qui étaient levées, plus loin, sur le rivage.

Les larmes coulaient toujours sur son visage, mais Sarah se sentait animée d'une foi nouvelle. Après avoir enterré sa mère et brûlé sa maison, elle partirait à l'aventure pour reprendre ce peigne qui lui appartenait.

Le souvenir s'évanouissait peu à peu, et Miss Fortune rejeta brutalement ce garçon qui l'embrassait.

« Qui êtes-vous ?! »

DialogueModifier

En sélection
  • Play  « La fortune sourit aux audacieux. »
Attaque
  • Play  « Ça devient... amusant. »
  • Play  « Que des marins d'eau douce. »
  • Play  « C'est moi la plus rapide. »
  • Play  « Pas de quartier. »
  • Play  « Ça sent la poudre. »
  • Play  « Pan ! »
Mouvement
  • Play  « En avant ! »
  • Play  « Je m'en occupe. »
  • Play  « Je sais ce que je fais. »
  • Play  « Hissez les voiles ! »
  • Play  « Vous croyez pouvoir me diriger ? »
  • Play  « Votre regard est meurtrier. J'aime ça. »
  • Play  « Faites pas le malin. »
  • Play  « J'ai un très bon pressentiment. »
Blague
  • Play  « Pour être pirate, il faut savoir se mouiller. Moi, j'aime ça. »
Provocation
  • Play  « Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui feed. Toi, tu feed. »
En utilisant Miss Fortune BarragedePlomb.png Barrage de Plomb
  • Play  Miss Fortune rit.
  • Play  Miss Fortune rit.
  • Play  Miss Fortune rit.
Rire
  • Play  Miss Fortune rit.
  • Play  Miss Fortune rit.
  • Play  Miss Fortune rit.
  • Play  Miss Fortune rit.

DéveloppementModifier

Aperçu du ChampionModifier

Annoncé par Kaep.[1]

Miss Fortune Aperçu.jpg

Avec la récente augmentation de la population ninja à l'institut de la guerre, la réaction de l'opinion publique et des amateurs de pirates a été violente. Pour ceux qui naviguent fièrement sous le drapeau noir, Riot Games a décidé de vous informer que vous n'avez pas été oubliés ! Tout loup de mer possède sa journée, et très bientôt vous allez avoir la vôtre !

Afin d'apaiser ces personnes, notre prochain champion est un pirate ! Son nom est Miss Fortune, chasseur de primes, et elle possède tout ce qu'une dame écumant les mers peut offrir. Non mais regardez sa paire d'énormes, de titanesques... pistolets ! Et oui c'est bien cela, des pistolets. De quoi pourrait-il s'agir autrement ? Alors préparez-vous à l'accueillir ! Miss fortune vient de lever l'ancre et s'apprête à accoster près de chez vous.

Historique des Mises à JourModifier

RéférencesModifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard