Fandom

Wiki League Of Legends

Maokai/Jugement

< Maokai

1 262pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Jugement de la LeagueModifier

Candidat : Maokai

Date : 14 Février, 21 CLE

OBSERVATION

Une colère se soulève dans la Forêt torturée. Les jeunes arbres ploient sous le souffle des explosions multicolores d'énergie arcanique. Les champions de la League et les invocateurs accourent pour contenir les assauts incontrôlés d'un arbre qui se meut. Incapable de maîtriser cette conscience dont il dispose désormais, il déchaîne une tempête de magies arcaniques. L'ouragan gronde et gonfle alors que sur le colosse de bois se déverse un flot d'assauts magiques et physiques, jusqu'à ce qu'enfin le déluge éclate dans un torrent mortel.

Kayle se jette sous l'éclat aveuglant d'une lumière orange, offrant son rempart au groupe désemparé. Dans le voile de poussière qui se disperse, l'arbre est maintenant pris au piège sous une chape de terre, puis transporté sans attendre à l'Institut de la guerre par les agents de la League qui prévoient déjà de l'étudier.

RÉFLEXION

Maokai reprit ses esprits dans une salle caverneuse, le sol recouvert d'une couche d'eau scintillante. Une humaine se tenait au centre de la salle, les reflets de l'eau dansant sur sa robe pourpre.

« C'est un honneur de faire votre connaissance. » La femme s'inclina respectueusement et posa sur le tréant un regard empreint d'admiration. « Je suis chargée de préparer le jugement relatif à votre entrée dans la League. »

Maokai laissa éclater sa colère. « Un jugement ? Comment osez-vous me juger, humains qui m'avez réveillé, moi, abomination de la nature ? »

L'invocatrice resta muette. Elle leva les bras et récita une incantation du bout des lèvres. Le sol glissa sous les pieds de bois de Maokai et la salle s'évanouit autour de lui.

Ses racines caressaient désormais la chaleur familière du sol et ses branches, celles des autres arbres qui l'encerclaient par dizaines. La forêt s'érigeait fièrement, troncs et feuilles dans un chatoiement de couleurs, réflexion de ce lieu qui autrefois fut son foyer. La nostalgie lui souleva le cœur.

Des explosions retentirent. Le terrain qui retenait Maokai convulsait comme s'il était de boue. Toute trace de verdure se consuma dans un chuintement infernal. Les humains couraient entre les arbres, fuyant vainement balles sifflantes et viscosités acides. Atteint dans sa fuite par un tir perdu, un jeune garçon s'effondra. Ni l'invocatrice ni Maokai n'appartenaient réellement à cette vision de chaos mais le garçon, cherchant prise alors que la vie s'échappait de son petit corps, les fixait du regard.

Maokai sentit de nouveau le sol trembler et vaciller jusqu'à devenir indistinct. Il tenait droit, tant bien que mal, alors que se déversait sur ses sens vulnérables un nouveau paysage. Il fut saisi par l'odeur âcre des arbres qui baignaient dans l'acide. Une île magnifique couleur de ciel était arrachée en trois morceaux. Une ville antique de quartz blanc se contorsionnait, aspirée toute à la fois dans chaque recoin du temps et l'espace.

Maokai ferma ses yeux accablés de fatigue. La League pensa sans doute lui révéler un spectacle qu'il ignorait, mais il en connaissait chaque instant. Immobile depuis des temps immémoriaux, il essuyait, inflexible, les outrages et les malheurs portés sur la terre et la vie qui l'habitait.

L'invocatrice prit doucement la parole, prête à utiliser cette démonstration comme renfort à ses propos. « Comprenez que tout cela est arrivé de la volonté de ceux qui embrassent le mal et non de la nôtre. Rejoignez la League, et vous nous aiderez à ce que jamais cela ne se reproduise. »

Maokai n'était guère prêt à oublier son dégoût. « Tout cela est de la faute des humains. Comment pourrais-je éprouver de la compassion quand je vois cette haine que vous vous vouez, les uns les autres ? Là où vous pleurez sur le sort d'un garçon innocent frappé par vos guerres, je vois les arbres abattus par vos machines de destruction. Mais je vois aussi cette terre qui vous a précédés et qui, quand enfin vos disputes insignifiantes seront éteintes, vous succédera. »

« Ainsi vous refusez toujours de nous suivre ? » demanda-t-elle.

Le tréant hésita, se surprenant lui-même.

« Ainsi vous choisissez de demeurer, monument impassible, devant un destin que vous pensez ne pouvoir altérer ? »

Il fut tiré de sa courte hésitation par cette accusation. « Vos guerres ne me concernent pas. Croyez-vous que dans ma condition originelle, j'ignorais ces souffrances humaines que vous me montrez ici ? Quand la terre boit le sang de vos enfants défunts, elle pleure. Je supporte ce spectacle depuis plus longtemps que vous ne pouvez l'imaginer. Les êtres de la nature n'éprouvent aucun sentiment, alors je n'ai aucune volonté de changer le cours de vos vies. »

L'invocatrice fronça les sourcils. La League ne s'attendait pas à une telle réponse, mais elle ne pouvait plus espérer en recevoir d’autres. « Alors qu'allez-vous faire ? »

« Je suivrai cette voie jusqu'à ce qu'enfin vous me rendiez à mon état naturel. » Il se tut un instant, le temps d'esquisser ce qui ressemblait bel et bien à un sourire. « D'ici là, je punirai vos sorciers de malheur en les frappant de ces bras que vous m'avez confiés. »

Se ressaisissant, l'invocatrice dissipa l'illusion autour d'eux d'un geste de la main. « Fort bien. Je considère cela comme votre réponse. » Elle se retourna et, sans mot dire, quitta la salle.

Maokai la regardait, impassible. Mais alors que le corps du jeune garçon s'était effacé avec le reste de la scène, il remarqua que la mince couche d'eau au sol était encore obscurcie par son sang. Le tréant s'éloigna, faisant mine de l'ignorer, mais s'arrêta soudainement et se retourna.

D'un mouvement lent et mesuré, il arracha l'une de ses racines et la plongea délicatement dans la mare de sang. La racine commença à absorber le sang, d'abord doucement, puis de plus en plus frénétiquement, comme si elle s'en gorgeait. Des nœuds gonflèrent rapidement autour d'elle jusqu'à ce que, finalement, une jeune pousse en surgisse. L'arbrisseau leva un regard innocent vers Maokai.

C'était un cadeau, celui d'une vie nouvelle. Le vieil arbre sentit quelque chose se soulever en lui, mais il ignorait ce dont il s'agissait.

Même s'il était convaincu de pouvoir retrouver un jour sa stature immobile, il se savait changé à jamais.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard