Fandom

Wiki League Of Legends

Hecarim/Historique

< Hecarim

1 233pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Champion Historique Stratégie Skins & Faits Divers

HistoireModifier

Hecarim, l'Ombre de la GuerreModifier

Brisez leurs rangs et renversez-les sans la moindre pitié. Écrasez les vivants et repaissez-vous de leur peur.
Rattaché aux Îles obscures, Hecarim est un colosse en armure qui pourchasse les vivants à la tête d'une horde de cavaliers spectraux. Monstrueuse fusion de l'homme et de la bête, condamné à chevaucher pour l'éternité, Hecarim se plaît à massacrer et écraser les âmes sous ses lourds sabots.

Originaire d'un empire depuis longtemps oublié, Hecarim était écuyer au sein d'une légendaire compagnie de chevaliers qui avait juré de défendre la terre de son roi : l'Ordre de fer. Il y endura la formation la plus dure qu'on puisse imaginer et devint un guerrier formidable.

En grandissant, Hecarim apprit à maîtriser toutes les formes du combat et tous les stratagèmes de la guerre. Il démontra rapidement sa supériorité au combat monté face aux autres écuyers et, bien vite, le Chevalier-commandant de l'Ordre de fer vit en ce talentueux jeune homme un possible successeur. Mais alors que les années passaient et qu'Hecarim remportait victoire sur victoire, perché sur son puissant destrier martial, le Chevalier-commandant perçut la noirceur qui envahissait petit à petit l'âme de son lieutenant. La soif irrépressible d'Hecarim pour le massacre et son obsession pour la gloire entachaient toujours plus son honneur, tant et si bien que le Chevalier-commandant comprit que le jeune chevalier ne devrait jamais devenir le maître de l'Ordre de fer. Dans ses quartiers, il expliqua à Hecarim qu'il ne serait pas son successeur ; bien que furieux à l'annonce de cette nouvelle, son lieutenant ravala sa colère et retourna à son service.

Lorsque l'Ordre partit à nouveau en guerre, le Chevalier-commandant se retrouva encerclé par les ennemis et isolé de ses compagnons. Seul Hecarim aurait pu venir à son secours mais, plein de rancœur, il détourna sa monture et laissa le Chevalier-commandant périr seul. Une fois la bataille terminée, les chevaliers survivants s'agenouillèrent devant Hecarim sur la terre ensanglantée et jurèrent de le suivre comme leur maître, sans jamais se douter de ce qu'il avait fait.

Hecarim regagna ensuite la capitale et y rencontra Kalista, le général du roi. Kalista reconnut sa nature exceptionnelle, et quand la reine fut blessée par la lame empoisonnée d'un assassin, elle donna pour mission à l'Ordre de fer de rester aux côtés du roi tandis qu'elle irait en quête d'un remède. Hecarim accepta, mais l'impression d'avoir à mener une mission subalterne fit germer en lui la graine du ressentiment.

Hecarim resta aux côtés du roi, que la tristesse plongeait peu à peu dans la folie. Paranoïaque, le roi s'en prit à ceux qui cherchaient à le séparer de sa femme mourante, et il envoya l'Ordre de fer débarrasser son royaume de ce qu'il considérait comme des dissidents. Hecarim et l'Ordre de fer firent un vrai bain de sang, ce qui lui valut la réputation d'être l'exécuteur impitoyable de la volonté du roi. Des villages entiers furent brûlés et les chevaliers de l'Ordre de fer massacrèrent des centaines de victimes. Le royaume était plongé dans les ténèbres. Quand la reine mourut, Hecarim fit croire au roi qu'il avait découvert les raisons de son empoisonnement, le seul but de ce mensonge étant d'obtenir le droit d'aller combattre en terre étrangère pour s'y couvrir une nouvelle fois de gloire.

Avant que l'Ordre de fer ne puisse partir, Kalista revint de sa quête. Elle avait découvert un remède dans les légendaires Îles bénies, mais il était trop tard pour sauver la reine. Horrifiée par ce qu'était devenu le royaume, Kalista refusa de partager ses découvertes et fut emprisonnée pour avoir défié le roi. Hecarim, cherchant à bénéficier de toujours plus de faveurs, rendit visite à Kalista dans sa cellule. Jurant d'empêcher le roi de prendre des mesures trop radicales, Hecarim persuada Kalista de tout lui révéler. Kalista accepta à contrecœur et guida la flotte du roi à travers les brumes magiques qui dissimulaient les Îles bénies.

Hecarim mena la morne coquille qu'était devenu le roi jusqu'au centre de l'île magique, où ils rencontrèrent ses gardiens et demandèrent leur aide. Les gardiens étaient pleins de compassion, mais ils expliquèrent au roi qu'il n'y avait malheureusement plus rien à faire pour sa femme. De rage, le roi ordonna à Kalista de tuer les gardiens un à un jusqu'à ce que l'un d'eux cède à ses désirs. Kalista refusa et se tint entre le roi et les habitants de l'île.

Hecarim y vit l'occasion d'un tournant dans sa vie, et il prit la décision qui allait le damner pour l'éternité. Au lieu de soutenir Kalista, il plongea une lance dans son dos et ordonna à l'Ordre de fer de massacrer les habitants des Îles bénies. Hecarim et ses guerriers égorgèrent les gardiens jusqu'à ce qu'un pauvre hère portant une lanterne finisse par offrir au roi ce qu'il cherchait : le secret permettant de ramener sa femme à la vie.

Mais la reine ressuscitée n'était qu'une masse de chair putréfiée et infestée de vers, qui suppliait qu'on la laisse mourir à nouveau. Accablé par ce qu'il avait fait à sa bien-aimée, le roi lança un sort pour mettre fin à leurs vies et les lier ensemble à jamais. Son incantation fut un succès, mais la présence de nombreuses reliques magiques sur l'île décupla malencontreusement la puissance du sort.

Un ouragan de brume noire s'éleva autour du roi, se répandant sur toute l'île et tuant chaque chose qu'elle touchait. Hecarim abandonna le roi à sa déchéance et ordonna à l'Ordre de fer de regagner en toute hâte ses navires, balayant sur son passage les spectres des victimes tuées puis changées par la brume noire. L'un après l'autre, les chevaliers furent aspirés dans le néant de la non-mort, jusqu'à ce que seul Hecarim subsiste. La magie devenue incontrôlable s'abattit alors sur lui et l'amalgama à sa monture, le changeant en une monstrueuse abomination qui reflétait toute la noirceur de son âme.

Le monstre titanesque que l'on appelle désormais l'Ombre de la guerre subit une douloureuse transformation. Comme pour compléter les péchés de sa vie passée, le maelström de magie noire donna naissance à un être de malveillance infinie et d'une puissance terrifiante.

Hecarim est désormais lié aux Îles obscures, patrouillant le long de ses côtes cauchemardesques et tuant tous ceux qu'il croise, piètre écho de sa gloire de jadis. Et quand la Brume noire s'aventure au-delà des Îles obscures, Hecarim et sa horde spectrale de chevaliers l'accompagnent, saisissant cette occasion de massacrer des vivants, en souvenir de leur passé si lointain.

Personne ne survivraModifier

Des vagues glacées s'écrasaient sur la plage sombre, rouge du sang des hommes qu'Hecarim avait déjà massacrés. Les mortels qu'il n'avait pas encore tués battaient en retraite, pris de terreur. Une pluie noire les arrosait tandis que des nuages sombres émanaient du cœur de l'île. Il les entendit hurler. On aurait dit des ordres dans une langue gutturale qu'il ne connaissait pas, mais leur sens était clair : ils pensaient encore avoir une chance de rejoindre leur navire en vie. C'est vrai, ils ne manquaient pas de talent. Ils avançaient comme un seul homme, leurs boucliers de bois serrés les uns contre les autres. Mais ce n'étaient que des mortels et Hecarim savourait la puanteur de leur peur.

Il les contourna en traversant des ruines, invisible dans la brume sombre que dégageait le sable cendré. Ses sabots tonnants crachaient des étincelles sur les roches noires. Le courage des fuyards s'effritait. Il regarda les mortels à travers la visière de son heaume et vit la faible lumière de leurs esprits vaciller dans leur chair. Il en était dégoûté tout autant qu'il la désirait.

« Personne ne survivra », dit-il.

Sa voix était étouffée par le fer de son heaume, à la façon du râle d'un pendu. Ce son écorcha leurs nerfs comme des lames rouillées. Enivré par leur terreur, il sourit quand l'un des hommes, désespéré, jeta à terre son bouclier pour courir vers le navire.

Hecarim se pencha tandis qu'il galopait hors des ruines ensevelies sous la mauvaise herbe, abaissant son glaive courbé et sentant l'exaltation de la charge monter en lui. Un souvenir fugace, la charge à la tête d'une horde argentée. La gloire et l'honneur de la victoire. Le souvenir s'effaça quand l'homme atteignit la ligne sombre des vagues en regardant par-dessus son épaule.

« Pitié ! Non ! », implora-t-il.

Hecarim l'ouvrit de haut en bas d'un seul coup.

Dégoulinant de sang, son glaive noir vibrait. Le fragile éclat de l'âme commença à s'envoler, mais nul n'échappe à la faim de la brume. Hecarim regarda l'âme de sa victime se tordre et prendre la forme d'une noire réplique de son corps.

Il fit appel à la puissance de l'île et les vagues sanglantes s'agitèrent ; une horde de chevaliers noirs sortit de l'eau dans un halo de lumière. Scellés dans d'archaïques plaques d'un acier fantomatique, les chevaliers tirèrent leurs sombres épées de leurs fourreaux. Il aurait dû connaître ces hommes. Ils avaient servi sous ses ordres et continuaient à le servir, mais il n'avait aucun souvenir d'eux. Il se tourna de nouveau vers les mortels alignés sur la plage. Il balaya la brume autour de lui, se délectant de leur peur grandissante ; c'était la première fois qu'ils le voyaient clairement.

Son corps imposant était un croisement cauchemardesque d'homme et de cheval, un colosse chimérique d'acier. Les plaques qui le couvraient étaient sombres, marquées de runes dont la signification lui échappait désormais. Des flammes sinistres brûlaient derrière sa visière ; son esprit était froid et mort, mais débordant d'une énergie haineuse.

Sous le ciel zébré d'éclairs, Hecarim se cabra. Il abaissa son glaive et mena la charge de ses chevaliers, projetant d'énormes gerbes de sable et d'os brisés. Les mortels hurlèrent, ils levèrent leurs boucliers, mais rien ne pouvait arrêter les cavaliers fantômes. Comme son statut de maître l'exigeait, Hecarim fut le premier à frapper, et l'impact fut tel qu'il brisa le mur de boucliers comme un fétu de paille. Sous ses sabots d'acier, les hommes étaient écrasés, piétinés et réduits en bouillie sanglante. Son glaive frappait à droite et à gauche, ôtant une vie à chaque coup. Les chevaliers spectraux massacrèrent les vivants dans une furie de sabots, de lances et d'épées. Les os craquèrent, le sang gicla et les esprits des mortels fuirent leurs corps meurtris, déjà pris au piège entre la vie et la mort par le sortilège du Roi déchu.

Les esprits des victimes tournaient autour d'Hecarim, offrant leur non-mort à leur meurtrier tandis que celui-ci savourait la joie du combat. Il ignora totalement les esprits geignards. Les réduire en esclavage ne l'intéressait pas. Il laissait ce genre de cruauté au Garde aux chaînes.

La seule chose qui intéressait Hecarim, c'était tuer.

Dès sa première apparition sur les côtes nord-ouest de Valoran, l'imposant spectre cuirassé répondant au nom d'Hecarim inspira de la terreur à tous ceux qui posèrent les yeux sur lui. Sa soudaine manifestation fut très troublante, car personne n'avait encore jamais vu un tel titan éthéré. Hecarim partit vers l'est, laissant dans son sillage une terre dévastée, et les habitants des plaines abandonnèrent leurs foyers pour trouver refuge à Demacia. Dans les tavernes de la cité-état, qui se retrouvèrent alors bondées, tous parlaient à voix basse de ce fantôme inhumain. Certains prétendaient que c'était l'ombre vengeresse d'un ancien guerrier, lequel cherchait à détruire tous les êtres vivants. Un homme disait l'avoir vu à la tête d'une légion de cavaliers fantomatiques. D'autres encore étaient convaincus qu'il s'agissait là de la création d'un odieux nécromancien. Un commandant demacien, cherchant à dissiper la terreur qui s'était emparée de la ville, rassembla quelques-uns de ses meilleurs soldats et partit dans le but de repousser ou de terrasser Hecarim.

Le commandant ordonna à ses soldats de barrer la route d'Hecarim et de se préparer au combat. Alors que l'apparition fondait sur eux, la terreur s'abattit sur les guerriers. Tremblant de peur, les hommes ne purent que crier lorsque le titan fantomatique les chargea, les mit en pièces et les écrasa sous ses sabots de fer. Hecarim se tourna ensuite vers le commandant estropié, qui fuyait, et lui lança d'une voix effrayante : "Ce n'est que le commencement. Aucune armée de mortels ne peut résister à la puissance des Îles Obscures." Sur ces mots, Hecarim reprit sa sinistre marche. Rendu fou par cette expérience cauchemardesque, le commandant rentra à Demacia, où ses avertissements furent pris pour de simples divagations. Bien que les origines et les intentions d'Hecarim soient un mystère, sa destination devint claire lorsqu'il atteignit l'Institut de la Guerre et exigea d'une voix menaçante qu'on le fit entrer dans la League of Legends.

« Vous ne comprenez pas... les ombres nous consumeront tous... »
 – Un ancien commandant demacien

DialogueModifier

En sélection
  • Play  « Admirez la puissance des Îles Obscures. »

Attaque
  • Play  « Brisez leurs rangs. »
  • Play  « Acceptez la mort ! »
  • Play  « Écrasez leurs os ! »
  • Play  « Les vivants périront. »
  • Play  « Ne vous relâchez jamais. »
  • Play  « Piétinez-les ! »
Mouvement
  • Play  « L'ombre approche. »
  • Play  « La guerre est éternelle. »
  • Play  « Chargez. »
  • Play  « Leurs âmes implorent d'être libérées. »
  • Play  « Au combat ! »
  • Play  « Vous creusez votre tombe. »
  • Play  « Je ne m'arrêterai pas. »
  • Play  « La mort n'est pas pour moi. »
Blague
  • Play  « La douleur c'est magique. »
  • Play  « Le combat, je trouve ça beau. »
Provocation
  • Play  « Votre vie est un fardeau. Je vous offre la liberté. »
  • Play  « Vous ne serez plus là quand votre monde tombera. »
En utilisant Hecarim EssencedelaPeur.png Essence de la Peur
  • Play  « Désespérez ! »
  • Play  « Voici la mort ! »
  • Play  « La souffrance ! »
En utilisant Hecarim LégiondesOmbres.png Légion des Ombres
  • Play  « La terreur ! »
  • Play  « Tremblez ! »
  • Play  « Fuyez ! »
Rire
  • Play  Hecarim rit.
  • Play  Hecarim rit.
  • Play  Hecarim rit.
  • Play  Hecarim rit.

Attaque
  • Play  « Brisez leurs rangs. »
  • Play  « Acceptez la mort ! »
  • Play  « Écrasez leurs os ! »
  • Play  « Les vivants périront. »
  • Play  « Ne vous relâchez jamais. »
  • Play  « Piétinez-les ! »
Mouvement
  • Play  « L'ombre approche. »
  • Play  « Là je méritais bien une carotte. »
  • Play  « La guerre est éternelle. »
  • Play  « Chargez. »
  • Play  « Leurs âmes implorent d'être libérées. »
  • Play  « Au combat ! »
  • Play  « Vous creusez votre tombe. »
  • Play  « La vie est éphémère. »
  • Play  « Je ne m'arrêterai pas. »
Blague
  • Play  « La douleur c'est magique. »
  • Play  « Le combat, je trouve ça beau. »
Provocation
  • Play  « Votre vie est un fardeau. Je vous offre la liberté. »
  • Play  « Vous ne serez plus là quand votre monde tombera. »
En utilisant Hecarim EssencedelaPeur.png Essence de la Peur
  • Play  « Désespérez ! »
  • Play  « Voici la mort ! »
  • Play  « La souffrance ! »
En utilisant Hecarim LégiondesOmbres.png Légion des Ombres
  • Play  « La terreur ! »
  • Play  « Tremblez ! »
  • Play  « Fuyez ! »
Rire
  • Play  Hecarim rit.
  • Play  Hecarim rit.
  • Play  Hecarim rit.
  • Play  Hecarim rit.

DéveloppementModifier

Aperçu du ChampionModifier

Annoncé par NeeksNaman.[1]

Hecarim Aperçu.jpg

Chez Riot Games, nous faisons notre maximum pour nous assurer que nos champions sont aussi diversifiés que possible. Malgré tout, lorsque Sejuani a rejoint la League of Legends, des amateurs de montures nous ont bien fait comprendre que les plus grands guerriers montaient des chevaux. Ainsi, chers amis puristes, nous aimerions aujourd'hui vous soumettre un point de vue quelque peu différent sur la question. D'après nous, les guerriers les plus épiques sont au moins 50% équidés eux-mêmes. Et pour illustrer nos propos, nous sommes fiers de vous présenter Hecarim, l'Ombre de la guerre.

Si vous aimez brandir votre lance avant de charger les rangs ennemis, si vous aimez piétiner les corps de vos misérables ennemis, alors vous allez avoir hâte de voir Hecarim, l'Ombre de la guerre, débarquer avec le prochain patch !

Présentation du ChampionModifier

Annoncé par NeeksNaman.[2]

Invocateurs !

Si vous aviez hâte de pouvoir ajouter un cavalier à votre liste de champions de League of Legends, alors Hecarim, l'Ombre de la guerre, arrive à point nommé. Ce combattant très mobile possède d'excellentes capacités de gank et d'initiation du combat, ce qui le rend particulièrement utile tout au long de la partie. Par ailleurs, cet imposant centaure est accompagné de cavaliers fantomatiques prêts à écraser vos adversaires sous leurs sabots !

Pour mieux partir au combat, ce seigneur de la guerre possède plusieurs compétences qui lui permettent de se déplacer à une vitesse terrifiante et de se rapprocher rapidement de l'ennemi. Charge Dévastatrice augmente temporairement la vitesse de déplacement d'Hecarim, ce qui est idéal pour initier le combat, poursuivre un fuyard ou fuir une situation délicate. Sa compétence Légion des Ombres peut servir à interrompre les ennemis lors d'un combat ou à positionner Hecarim pour mieux infliger de gros dégâts de zone. Quant à sa compétence passive Galop, elle augmente légèrement sa force en fonction des objets de vitesse de déplacement que vous achetez ; ces objets sont donc très intéressants pour lui.

Hecarim a tout ce qu'il faut pour jouer le rôle d'initiateur, mais il est également très polyvalent. Sa capacité à semer la destruction dans les rangs ennemis grâce à ses dégâts de zone en fait un personnage puissant en combat d'équipes. De plus, le bonus de vitesse dont il bénéficie grâce à Charge Dévastatrice peut l'aider à ganker s'il est dans la jungle, ou à fuir une tentative de gank ennemie s'il est le seul sur une voie. Peu importe votre façon de jouer avec ce nouveau champion colossal, vous serez forcément heureux de l'avoir dans votre écurie !

Historique des Mises à JourModifier

RéférencesModifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard